Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Flame & Go

Publié le par Samy

Pardonnez-moi le titre, jeu de mot facile entre le titre anglicisé de mon précédent court métrage et le dessin qui nous réunit aujourd'hui.

Après une scène avec ma pin-up, je m'attaque à présent au clean (cf note précédente) de la scène suivante et faisant intervenir deux flamants roses et plein d'effets animés représentant des rides sur l'eau (cf note du 08/06/2015 pour la version animée au brouillon).

Histoire de varier un peu les plaisirs, voici une petite mise en couleur au marker du premier dessin, comme ça, pour le plaisir.

Flame & Go
Partager cet article

Le flou se dissipe !

Publié le par Samy

Pour Slurp !, mon nouveau court métrage d'animation, j'ai décidé de travailler différemment que sur mon précédent court métrage: au lieu de tout animé puis, ensuite, de tout cleaner (nettoyer les images pour leur donner des contours nets), j'ai décidé d'animer seulement une ou deux scènes puis de les cleaner tout de suite après.

Le travail de "clean" n'étant pas des plus créatifs ni des plus sympa à faire, il vaut mieux le faire au fur et à mesure.

Je vous propose donc aujourd'hui l'évolution d'un des 82 dessins qui composent la 1ère scène de la 1ère séquence de mon court métrage.

1/ Le dessin rough (au brouillon)

Le flou se dissipe !

2/ Le même dessin cleané (les traits nets facilitent la mise en couleur)

Le flou se dissipe !

3/ Le même dessin après mise en couleur (pour faire un test)

Le flou se dissipe !

4/ Le même dessin en couleur après un test d'effet d'éclairage (pour l'intégrer d'avantage au décor)

Le flou se dissipe !
Partager cet article

Faire des ronds dans l'eau

Publié le par Samy

Pour compléter la scène de la note précédente, voici quelques essais d'effets.

À noter qu'en animation, tout ce qui n'est pas un personnage (ex: feuille qui vole, cascade, éclairs, pluie, herbe qui bouge au gré du vent, etc) est classé dans la catégorie "effets spéciaux".

Voici donc deux exemples qui illustrent les nombreux effets spéciaux qui viendront compléter ladite scène aux flamants.
La première vidéo est juste composée de ronds dans l'eau, la seconde montre comment une éclaboussure produit une série de ronds dans l'eau.

Publié dans vidéo

Partager cet article

Et de deux !

Publié le par Samy

Après avoir passé une grosse partie de mes vacances d'enfant au pays des flamants roses (et aussi des moustiques...), voilà qu'ils reviennent hanter mes courts métrages.

Il s'agit là d'une scène rough (une animation au brouillon), sans traits définitifs ni effets spéciaux (rides dans l'eau autour des pattes des flamants, etc) et avec le décor à l'état brut.

Publié dans vidéo

Partager cet article

Ligne d'Action

Publié le par Samy

Parfois, il m'arrive de faire un dessin et de me dire: "Il n'est pas mal... mais il fait un peu "mou" ! Je suis sûr qu'il est possible de dynamiser un peu tout ça !"

Voici un exemple tiré de la scène 2 de mon court métrage d'animation Slurp !

Tout d'abord, le dessin d'origine d'un flamant rose qui se réveille et agite ses plumes.

Ligne d'Action

Ensuite, le dessin amélioré grâce aux "lignes d'actions", qui apportent beaucoup plus de punch et d'énergie au dessin original.

Les lignes d'actions apportent des "directions" au dessin afin de lui donner un mouvement, une perspective, une vie propre.

Dans le dessin ci-dessus, le dessin semble "posé", sans réelle vie dans le mouvement.

Dans le dessin ci-dessous, le dessin est bien plus vivant, la pose du Flamant est plus claire, plus énergique, plus rayonnante !

Ligne d'Action

Le dessin final.

Dans un dessin animé, il ne faut pas se contenter de faire bouger des dessins de manière mécanique pour leur donner vie: il faut aussi que chaque dessin porte en lui un maximum de vie et d'énergie afin que l'ensemble paraisse ENCORE PLUS vivant !

Ligne d'Action
Partager cet article

I Believe I Can Fly...

Publié le par Samy

L'inconvénient, avec l'animation, c'est que ça prend beaucoup de temps pour réaliser la moindre chose.

Mais les deux gros avantages (par rapport à un film live avec acteurs), c'est que TOUT est absolument possible et que chaque scène peut être améliorée encore et encore jusqu'au dernier moment.

La preuve ?

Vous vous souvenez de la marche de ma pin-up de ma précédente note ? Et bien j'y ai ajouté quelques pigeons prenant leur envol lors de son arrivée.

Ni une ni deux, une petite étude de pigeons et de leur vol (leur manière de prendre appui sur l'air pour s'élancer, etc).

I Believe I Can Fly...

Et voici la version en mouvement (ici un vol composé de 8 dessins montés en cycle).

Publié dans vidéo

Partager cet article

Autocritique

Publié le par Samy

Voilà !

La première scène de la première séquence de mon tout nouveau court métrage d'animation, Slurp !, est animée !!!

Dans la vidéo ci-dessous, vous découvrirez ce linetest dans sa version rough, c'est à dire dans sa version au brouillon.

Avant de dessiner la version définitive avec des traits propres et nets, je dois analyser cette vidéo et pointer les faiblesses de l'animation afin de les corriger: ici, un dos qui ne suit pas assez le déhanchement général... là, un pas un peu trop grand... ici, une masse de cheveux qui bouge un peu de travers... là, un sein qui se balade un peu trop, ...

Gommer, redessiner, tester de nouveau puis tout redessiner au propre en ajoutant la jupe de la pin-up afin qu'elle suive le mouvement général.

Publié dans vidéo

Partager cet article

Expo Universelle 2015

Publié le par Samy

Du 1er Mai au 31 Octobre 2015 se tient à Milan l'exposition universelle autour du thème "Nourrir la Planète, Energie pour la Vie".

Les mascottes ont été crée par Disney Italia. En voici un best-of.

Attendez... ça me rappelle vaguement quelque chose, tout ça... !

Mais oui ! Les illustrations que j'avais créés en Décembre 2011 pour le spectacle pour enfant Épluche-moi des Histoires.

Expo Universelle 2015
Expo Universelle 2015
Partager cet article

Renaissance

Publié le par Samy

Survivant depuis 2008 au "travail" de personnes plus incompétentes les unes que les autres, après moult turpitudes bien ennuyeuses (pour rester poli...), il semble que mon court métrage La Vieille Dame ait enfin trouvé son chemin radieux et pavé de briques dorées.

A présent, avec l'aide précieuse d'un tout nouveau collaborateur (compétent ET sympathique !), mon court métrage va se refaire une beauté visuelle, obligé de quitter son enveloppe filmée sur fond vert (car inutilisable, rappelez-vous !) pour intégrer le monde de l'animation 2D numérique via le logiciel TV Paint, ultime recours pour rendre ce film encore réalisable.

Le test vidéo montrant la nouvelle identité visuelle de mon film (à découvrir tout en bas de l'article) est basée sur l'image ci-dessous (issue du tournage initial sur fond vert) et du décor correspondant.

Renaissance
Renaissance

Publié dans vidéo

Partager cet article

Ça marche !

Publié le par Samy

Aujourd'hui, je vous propose un document qui m'aidera tout au long de mon court métrage d'animation Slurp ! : la décomposition, en phases principales, de la marche de ma Pin-up !

C'est un exercice de base pour un animateur mais c'est toujours un moment important car une marche en dit beaucoup sur l'état d'esprit d'une personne.

En plus de ça, une marche animée doit également gérer plein d'éléments en même temps:

- équilibre du personnage,

- étirement et écrasement des volumes (le fameux "squash & stretch") pour donner du poids aux personnages et aux différents parties qui le constituent (tête, seins, cheveux, etc),

- les "retards" (c'est à dire le décalage de rythme des parties plus souples ou plus molles par rapport à l'action principale: cheveux, robe, seins, etc).

Le tout en trouvant LE rythme parfait pour une marche "générique" du personnage.

Ici, la marche très sexy de ma Pin-up se fait en un cycle de 20 dessins.

Ça marche !

Pour la construction, commencer par les dessins 1 et 12, qui sont les "contacts" des pieds lors d'un cycle de marche (composé de 2 pas, donc): un pied est au sol, sur la pointe et l'autre pied arrive sur le sol, à la pointe.

Dessiner ensuite les dessins "hauts" (6 et 17), qui vont étirer la silhouette du personnage car, dans un mouvement de marche, ces positions servent à donner une sorte d'élan pour le pas suivant.

Dessiner ensuite les positions "basses" (3 et 14), qui vont écraser ladite silhouette car, dans cette position, les deux pieds du personnages sont bien ancrés au sol afin de d'anticiper le mouvement d'élan décrit ci-dessus.

Pourquoi ces positions hautes et basses ? Marchez donc et étudier votre marche: vous verrez que lorsqu'on marche, le corps fait un mouvement de va-et-vient de bas en haut.

Une fois le tout animé et complété par des dessins intermédiaires pour donner plus de souplesse à la marche, voilà le résultat.

Vous voyez ?

Quand on parle de dessin animé, on imagine toujours un mec un peu dingue en train de grimacer devant sa glace pour dessiner un visage... mais dans chaque geste, chaque mouvement, il y a une grande quantité de choses à gérer en même temps, étape par étape, en plus de l'action principale afin que l'ensemble ait l'air bien réel... et crédible pour le spectateur !

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>