C'est le Pompon !

Publié le par Samy

Dans sa grande largesse, le C.N.C. (Centre National de la Cinématographie) a rejeté le dossier en béton armé que leur avait soumis mon producteur dans le but de récolter quelques euros pour mener à bien la production de mon court métrage La Vieille Dame.

 

Je suppose que cet organisme, qui perçoit un pourcentage sur chaque place de cinéma vendue en France, préfère d’avantage aider à financer des films type « prime-time TF1 » avec Franck Dubosc (au hasard…), des courts métrages de « fils ou fille de » (ou de personnes qui n’ont pas besoin d’aide pour trouver des fonds), des films de cul ou filer du pognon à des boites de productions audiovisuelles déjà bien aidées par leur ville, leur département, leur région et l’Europe (bah tant qu’à faire…) et dont je tairai ici le nom.

 

Mon précédent court métrage d’animation, Flammes, a été fait avec 0€ d’aide financière et ça ne l’a pas empêché de bien marcher dans les festivals et en DVD.

Ça a été une vraie galère pour trouver des personnes compétentes qui ont pu bosser dessus jusqu'au bout et pour presque rien... et je les en remercie d’autant plus.

 

Mon producteur et moi attendons le verdict concernant les pré-achats par France Télévision, Canal + et Arte ainsi que l’aide de la Région Rhône-Alpes pour voir la façon dont nous pourrons avancer.

 

Je croise les doigts bien que je préfère ne rien attendre pour ne pas être déçu.

 

Bien qu’amer et prêt à mettre encore de ma poche pour avancer malgré tout, je continue le dernier sprint concernant l’animation d’une scène de La Vieille Dame et je griffonne aussi quelques croquis de recherche pour mon prochain court métrage d’animation, Slurp !

 

Pour dessiner les animaux qui feront partie du casting, je souhaite les traiter graphiquement à la manière de François Pompon (1855-1933), qui sculptait des animaux aux formes très stylisées et très épurées mais sans pour autant rendre l’animal méconnaissable.

 

Le nombre de livres sur ce sculpteur pourtant célèbre se comptant sur les doigts d’une seule main et étant tous épuisés ou indisponibles en librairie (et internet ne me donnant que peu d’images de ses sculptures), j’ai décidé d’appliquer la propre technique du sculpteur pour trouver LE graphisme de mon lion "à la manière de".

C'est-à-dire dessiner un lion anatomiquement réaliste puis, progressivement, enlever les fioritures et les détails inutiles pour revenir à la forme essentielle de l’animal et le sentiment qu'il inspire.

 

Il y a encore du boulot mais voilà l’un des premiers croquis :

 

 

 

Croquis-Lion.jpg

 

 

 

Qu'en pensez-vous?

 

 

Commenter cet article