R.I.P.

Publié le par Samy

La nouvelle, officieuse, est tombée aujourd'hui: le Concours de Projets du Festival d'Annecy 2007 n'a pas retenu mon projet La vieille dame parmi ses finalistes.

Un bonheur n'arrivant jamais seul, le seul producteur à qui j'avais offert la primeur de ce projet m'a également fait comprendre qu'il y avait tout un tas de trucs à revoir pour que le film fonctionne.

Pourquoi je n'ai pas proposé ce projet à d'autres producteurs? Je pensais, bien naïvement, que ce projet entrait scénaristiquement et graphiquement dans la ligne éditoriale de cette maison de production...

Retour à la case départ.

Départ qui me donne de plus en plus envie de me débrouiller seul et me diriger vers l'auto-production. C'est la seule voie qui me reste pour refuser tout compromis.

Ou bien je m'ouvre aux compromis et revois ma copie... j'ai juste peur d'y perdre mon âme et celle de mon projet par la même occasion. Pas facile de faire le grand écart entre ce que l'on souhaite réaliser et ce qui se fait , ce qui se vend (et donc ce qui permet d'avoir un minimum de financement).

En attendant de remettre ce projet sur le bureau, je vais le laisser un peu reposer et m'atteler à d'autres projets que j'ai en cours, à savoir Merry Christmas!, mon moyen métrage de fiction et Killer est-il?, mon court d'animation, pour lequel j'ai tout le matériel pour en faire quelques scènes finalisées et entièrement en couleur.

Commenter cet article

Killer Queen 14/04/2007 13:33

C'est le grave et lourd inconvénient dans ce type de carrière : gérer le non subjectif et handicapant de personnes qui, bien qu'en rien supérieures, ont le pouvoir temporaire sur un projet artistique.Courage, il n'y a pas que le Non !  

Samy 14/04/2007 15:01

Je dirai que c'st une grosse part du métier: de l'alléatoire!
On se sait jamais ce qu'il peut se passer une fois que le projet part de chez soi pour trouver une oreille financière attentive!